L’influence d’Ansel Adams sur la photographie du XXème est incommensurable. Explorant l’idée d’une beauté rédemptrice de la nature sauvage.
Au début des années 80, Raymond Depardon saisit New York et l’Ouest des USA, offrant à la photographie des images parmi les plus marquantes du XXème siècle.
Le photographe Adam Bartos est un observateur complexe, il saisit les choses et les lieux tels qu’ils sont et non pour ce qu’ils représentent.
Le photographe Richard Mosse capture à partir de 2010 la guerre au Congo. Infra Series est une œuvre marquée par l’utilisation du film Kodak Aerochrome.
Photographie

Kenro Izu. Sacred Places

Couvrant cinq continents et trois décennies, “Sacred Places” du photographe Kenro Izu est une œuvre subtile et mélancolique, qui examine les plus grandes réalisations architecturales de l’humanité. Izu contourne avec grâce le conventionnel et le cliché pour révéler la fascinante spiritualité de ces lieux sacrés, des plus modestes aux plus grandioses.

A noter qu’Howard Greenberg Gallery met en vente certaines œuvres d’Izu, notamment d’extraordinaires tirages platine-palladium au format 14×20.

Photographie : Kenro Izu — Howard Greenberg Gallery (New York)
Editorial : Renaud Bonnet
01.

Kenro Izu. Sacred Places

01. Khajuraho #129, India, 1997
© Photographs Courtesy Kenro Izu, Howard Greenberg Gallery
Kenro Izu Photographie Sacred Places Howard Greenberg Gallery
02.
Kenro Izu Photographie Sacred Places Howard Greenberg Gallery
03.
Kenro Izu Photographie Sacred Places Howard Greenberg Gallery
04.
Kenro Izu Photographie Sacred Places Howard Greenberg Gallery
05.
Kenro Izu Photographie Sacred Places Howard Greenberg Gallery
06.
Kenro Izu Photographie Sacred Places Howard Greenberg Gallery
07.

Kenro Izu. Sacred Places

02. Mustang #47, Nepal, 1998 — 03. Borobudur #15, Indonesia, 1996 — 04. Agra #43, India, Taj Mahal, 2009 — 05. Petra #16, Jordan, 1995 — 06. Ayutthaya #36, Thailand, 1998 — 07. Machu Pichu #6, 2001
© Photographs Courtesy Kenro Izu, Howard Greenberg Gallery
“Une chambre photographique très grand format Deardorff 14×20, munie de quatre objectifs anciens, fabriqués au tournant du siècle. C’est presque 150kg de matériel à transporter lors de chaque voyage.

C’est l’équipement que j’ai emmené dans de nombreux pays pendant plus de 30 ans. Du désert d’Égypte aux jungles du Cambodge, en passant par les montagnes himalayennes ou encore les collines d’Angleterre et d’Écosse. ”
Kenro Izu, photographe
08.

Kenro Izu. Sacred Places

08. Kailash #75, Tibet, 2000
© Photographs Courtesy Kenro Izu, Howard Greenberg Gallery
Kenro Izu Photographie Sacred Places Howard Greenberg Gallery
09.
Kenro Izu Photographie Sacred Places Howard Greenberg Gallery
10.
Kenro Izu Photographie Sacred Places Howard Greenberg Gallery
11.

Kenro Izu. Sacred Places

09. Angkor #79, Cambodia, 1994 — 10. Canyon de Chelly #3, Arizona, 1993 — 11. Varanasi #105, India, 1997
© Photographs Courtesy Kenro Izu, Howard Greenberg Gallery
12.

Kenro Izu. Eternal Light

12. Varanasi, India, 2014
© Photographs Courtesy Kenro Izu, Howard Greenberg Gallery

Saisir la spiritualité cachée des grands lieux sacrés

Après avoir travaillé dans les années 1970 à New York en tant qu’assistant de studio dans le monde de la photographie de mode, Izu a vécu une sorte de réalignement perceptif, un éveil des sens pour ainsi dire. Il découvre les photographies gigantesques réalisées par le photographe anglais Francis Frith lors de ses excursions en Égypte en 1856 et 1857. Les détails et la poésie des photographies de Frith captivèrent Izu ; en 1979, il part pour l’Égypte pour la première fois, suivi peu après par des voyages en Angleterre, en Écosse et au Mexique.

Expérimentant plusieurs formts et appareils photos lors de son premier voyage, Kenro Izu découvre que le grand format est la seule option appropriée à ses envies. En 1983, il s’équipe d’une chambre photographique sur mesure qui produit des négatifs 14×20, un appareil photo qui était, à l’époque, très probablement le plus grand appareil photo portable existant.

Dans la foulée de ses expérimentations, Izu apprend la gravure au platine / palladium enduite à la main, développée pour la première fois dans les années 1870. Etant désormais capables de suivre le rythme de sa vision créative, Izu est prêt à créer les images qui composent “Sacred Places”.

Sa volonté de travailler dans des conditions météorologiques défavorables et de mauvaise qualité de la lumière, lui permet d’accéder à une large gamme d’atmosphères lors de la photographie de nombreux sites parmi les plus reconnaissables au monde. La capacité à contourner le conventionnel et le cliché confère à Izu de fixer des photographies denses avec le temps. Les longues expositions et la gravure richement détaillée fixant littéralement l’atmosphère en place.

Kenro Izu Photographie Sacred Places Howard Greenberg Gallery

“Peu importe que l'image soit capturée par le film ou le numérique — je suis attiré par l'expression monochromatique de la simplicité.”

Kenro Izu

13.
14.

Kenro Izu. Sacred Places

13. Giza #70, Egypt, 1985 — 14. Itimad-ud-daulah #110, Agra, India, 1997
© Photographs Courtesy Kenro Izu, Howard Greenberg Gallery
“Je pense sincèrement qu’il faut beaucoup de temps pour faire une série photographique en profondeur. Trois à sept ans ! C’est le temps que j’ai consacré à chaque corpus.”
Kenro Izu, photographe
15.

Kenro Izu. Eternal Light

17. Amritsar #376, India, 2009
© Photographs Courtesy Kenro Izu, Howard Greenberg Gallery
 Kenro Izu, A Thirty Years Retrospective (ISBN 978-1-59005-270-9), Nazraeli Press ($75)  Kenro Izu, Eternal Light (ISBN 978-3-95829-190-4), Steidl (40 EUR)
© Photographs Courtesy Kenro Izu, Nazraeli Press, Steidl

Nous utilisons des cookies afin d'améliorer l'expérience utilisateur et la qualité de notre site.