Franco Fontana, maître de la photographie couleur, capture le monde à travers des paysages géométriques minimalistes et des couleurs chatoyantes.
Joel Meyerowitz est un photographe américain considéré comme l’un des pionniers de la photographie couleur, tant artistique que documentaire.
Tom Hegen documente l’activité de l’homme et son impact massif sur l’environnement à travers d’incroyables séries photographiques aériennes.
Poolside est une magnifique série d’images de la photographe Soo Burnell dédiées à l’architecture des piscines victoriennes du Royaume-Uni et d’ailleurs
Photographie

Redécouvrir Evelyn Hofer

Dans les années 60 et 70, la photographe germano-américaine Evelyn Hofer a tourné son regard vers New York — capturant autant l’architecture en constante expansion que les habitants la ville. Son langage visuel révèle un sens méticuleux et précieux de la forme, de la couleur, de l’espace.
Qualifiée par certains de photographe inconnue la plus célèbre d’Amérique, le critique d’art Hilton Kramer considéra Hofer comme l’un des grands maîtres de la photographie contemporaine.

Editorial : Renaud Bonnet

Evelyn Hofner. Paysages urbains, New York City

L’objectif d’Evelyn Hofer était d’aller au-delà de la photographie documentaire afin de créer une interprétation subjective du monde — véhiculant à la fois l’esprit de l’époque et un message intemporel.
© Photographs Courtesy ‘Estate of Evelyn Hofer’
“Tard dans sa vie, lorsqu’on lui demanda ce qu’elle pensait de son surnom de photographe inconnue la plus célèbre d’Amérique, elle répondait simplement aimer cette idée !”
Lens – The New York Times
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery

Evelyn Hofner. Scènes de rues, New York City

Habile photographe de rue, Hofer exprime son souci pour les relations sociologiques et offre un regard pointu sur la société. • 1. Arteries, 1964 — 2. Car Park, 1964 — 3. New Year in Chinatown, 1964 — 4. Beauty Palace, 1963
© Photographs Courtesy ‘Estate of Evelyn Hofer’

La photographe inconnue la plus célèbre d'Amérique

Hilton Kramer l’avait décrite comme «la photographe inconnue la plus célèbre d’Amérique», un titre qu’elle n’a pas contesté. Pour elle, le travail était plus important que la renommée. Au cours d’une carrière couvrant un demi-siècle, elle était connue parmi les connaisseurs pour ses portraits et paysages soigneusement composés ainsi que pour ses collaborations littéraires.
Gerhard Steidl, éditeur — “Influencée par les peintres hollandais et italiens de la Renaissance, Evelyn Hofer entretient des amitiés avec des artistes de son époque. Elle a abordé sa photographie comme le ferait un peintre. À l’aide d’une chambre grand format 4×5, à travers lequel elle a vu le monde à l’envers comme une abstraction de lumière, de couleur et de forme.”

Evelyn Hofer travailla comme photographe dès le milieu des années 40. Son travail est inextricablement lié aux livres qu’elle a illustrés à la fin des années 1950 et 1960 pour des auteurs de renom tels que Mary McCarthy et VS Pritchett, évoquant de façon inoubliable l’atmosphère de Florence, Londres, Espagne, New York, Washington, Dublin, etc.

Ses photographies sont également bien connues de magazines tels que Life, Times Magazine et New York Times Magazine.

Ce qui fascine dans l’œuvre d’Evelyn Hofer, c’est qu’elle dépeint tout. Ce pourrait être un arbre, un être humain ou même une chaise. Elle peint toujours un portrait. Elle ne considère jamais les choses uniquement comme un objet. L’objet devient toujours une expression dramatique. Elle a une approche poétique et romantique, exprimant une certaine innocence.

“Il y eut des périodes de sa vie où elle ne faisait que peindre, mais elle y a renoncé. Elle a toujours dit que sa principale influence était la peinture et non la photographie. Vous pouvez le voir clairement dans la façon dont elle traite la lumière.”

Andreas Pauly, photographe

Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery Queensboro Bridge, New York, 1964

Evelyn Hofner. Portraits New York City

5. Three boys at the front door, 1975 — 6. Springtime, 1965, Washington D.C — 7. Policeman, 59th Street, 1964 — 8. Chinatown, 1966
© Photographs Courtesy ‘Estate of Evelyn Hofer’
“Au début des années 1960, Hofer est devenue l’une des premières photographes d’art à adopter le film couleur. Les écrivains de voyage la recherchaient continuellement pour des collaborations, l’amenant à Florence, Londres, New York, Dublin et Espagne…”

Evelyn Hofner. Natures Mortes

9. Hommage à Zurbarán Still life No. 6
© Photographs Courtesy ‘Estate of Evelyn Hofer’
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery

Evelyn Hofner. Paysages urbains, New York

10. The Bowery, 1963 — 11. Union League Club, 1965 — 12. Cemetery, Queens, 1965
© Photographs Courtesy ‘Estate of Evelyn Hofer’
“Elle était connue pour travailler avec une improbable chambre grand format, et aussi pour voyager vers ses sujets — qu’elle photographiait souvent dans un cadre calme et immuable.”

Evelyn Hofner. Intérieurs, Natures Mortes

13. Atelier Balthus, 1989 — 14. Pollock Studio, Long Island, 1988
© Photographs Courtesy ‘Estate of Evelyn Hofer’
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery
Photographie Evelyn Hofer Courtesy Danziger Gallery

Evelyn Hofner. Portraits New York

15. Old Woman in Chinatown, 1964 — 16. Hotdog stand, 1963 — 17. Harlem church, 1964 — 18. A Girl in 1975
© Photographs Courtesy ‘Estate of Evelyn Hofer’

Nous utilisons des cookies afin d'améliorer l'expérience utilisateur et la qualité de notre site.