France, Paris, Architecture

La Maison de Verre

Discrètement installée dans une cour privée du 7eme arrondissement, la Maison de Verre est un des chefs-d’œuvre de l’architecture du XXeme siècle.
Commandé à la fin des années 1920 par le Docteur Dalsace à l’architecte Pierre Chareau, l’immeuble fut un lieu de vie familiale et un cabinet médical aux espaces avant-gardistes. La Maison de Verre est une forme unique et radicalement novatrice de l’architecture moderniste. Un lieu fantaisiste !

Editorial : Renaud Bonnet

Cours intérieure. 31 Rue Saint-Guillaume, 75007 Paris

Au plus grand regret du Docteur Dalsace, le locataire âgé du dernier étage a refusé de vendre son appartement lors des travaux de démoliation de l’ancien bâtiment. L’architecte a donc été obligé de démolir complètement les trois derniers étages du bâtiment et de construire la Maison de Verre en dessous — le tout sans déranger le dernier étage d’origine.
© Photographs Courtesy Archives de la Maison de Verre, François Halard
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement

Intérieurs et structures

Le célèbre édifice se distingue par une série d’innovations : l’ossature métallique volontairement apparente et notamment, la façade en briques de verre baignant en journée les pièces à vivre de lumière, et permettant de nuit, un éclairage indirect original, grâce à des spots dirigés vers l’intérieur de la maison. Cette réalisation en avance sur son temps fait encore référence aujourd’hui.
© Photographs Courtesy Archives de la Maison de Verre, François Halard
«La Maison de verre montre comment le modernisme peut vivre avec le passé au lieu de tout raser.»

Rem Koolhaas, Architecte

Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement

Détails de ferronnerie

© Photographs Courtesy Archives de la Maison de Verre, François Halard
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement

Archives photographiques, vers 1930

La répartition spatiale est variable par l’utilisation d’écrans coulissants, pliants ou rotatifs en verre, tôle ou métal perforé. Les autres éléments mécaniques comprenaient un escalier escamotable du salon privé à la chambre de Mme Dalsace, des armoires et accessoires de salle de bain. (Sept espaces et détails de la Maison de Verre photographiés entre 1930 et 1931.)
© Photographs Courtesy Fonds photographique Pierre Chareau Musée des Arts Décoratifs, Paris

Une boîte de lumière éblouissante

Baignée de soleil pendant la journée, la Maison de Verre, conçue par Pierre Chareau en collaboration avec Bernard Bijvoët entre 1927 et 1932, est une maison de trois étages en briques de verre — intégrée à un immeuble du XVIIIeme siècle. La nuit, éclairée par des projecteurs, la Maison brille dans l’obscurité comme une lanterne, offrant une vision extraordinaire.

«La lumière ici est magnifique, que vous soyez à l’intérieur ou à l’extérieur. Elle pénètre dans le bâtiment pendant la journée, magnifiquement diffuse. Ensuite, lorsque vous vous tenez à l’extérieur du bâtiment la nuit, elle sort comme d’une lanterne magique. Vous pouvez alors voir les lignes graphiques des cadres en acier et le grain du verre.

Lorsque vous vous déplacez dans la maison, il y a des séquences de lumière et d’obscurité qui changent constamment. Vous passez d’espaces vastes et généreux à des espaces comprimés et ténébreux.

Et pourtant, où que vous alliez, il y a un sentiment d’intégrité. Cela n’a rien à voir avec le style, mais plutôt la qualité de l’artisanat. Pierre Chareau, qui était également designer d’intérieur et fabricant de meubles, était amoureux du métal. Chaque élément est magnifiquement conçu — les marches, la bibliothèque, les garde-corps.»

Renzo Piano, architecte

L’architecte, Pierre Chareau, a conçu l’édifice comme une série de formes imbriquées, avec le cabinet du médecin au premier étage et deux niveaux privés au-dessus. À la fois labyrinthique et aéré, avec plusieurs escaliers et un salon à double hauteur derrière le mur de verre monumental, la Maison de Verre a été comparé en termes d’impact à la Villa Savoye de Le Corbusier et Pierre Jeanneret(1931). Mais contrairement à cet imposant monolithe de béton armé de style international, la Maison possède une délicatesse lyrique grâce au travail de l’artisan métallurgiste Louis Dalbet : des écrans mécaniques perforés pour séparer les espaces ou une échelle de bibliothèque en tube d’acier.

Après être restée dans la famille Dalsace pendant plus de 70 ans, la maison est achetée en 2005 par le collectionneur américain Robert M. Rubin.

Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement

La Maison de Verre

31 Rue Saint-Guillaume, 75007 Paris
La Maison de Verre n’est pas ouverte aux visites publiques (hors métiers de l’architecture)

Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement

Intérieurs et volumes

La locataire du troisième étage sera malgré elle à l’initiative du parti architectural. Cette dernière ne souhaitant pas partir, elle imposera à l’architecte, au lieu de la démolition complète envisagée, l’obligation d’enchâsser le projet sous son niveau et de construire entre mitoyens.
© Photographs Courtesy Archives de la Maison de Verre, François Halard
Maison De Verre Pierre Chareau Architecture Paris Rue Saint-Guillaume 7eme arrondissement

Intérieurs et volumes

Le célèbre édifice se distingue par une série d’innovations : l’ossature métallique volontairement apparente et notamment, la façade en briques de verre baignant en journée les pièces à vivre de lumière, et permettant de nuit, un éclairage indirect original, grâce à des spots dirigés vers l’intérieur de la maison. Cette réalisation en avance sur son temps fait encore référence aujourd’hui.
© Photographs Courtesy Archives de la Maison de Verre, François Halard

Nous utilisons des cookies afin d'améliorer l'expérience utilisateur et la qualité de notre site.