Tokyobike est un constructeur japonais de vélos de ville, basé sur le concept de “Tokyo Slow” — privilégiant la légèreté, le confort et un design épuré.
Situé à Otemachi, Hoshinoya Tokyo offre l’atmosphère d’un ryokan authentique, associé à un luxe et un raffinement contemporain.
Situé à 300 km au Sud de Tokyo, au cœur du Parc National d’Ise-Shima, Amanemu est une vision contemporaine et luxueuse du ryokan traditionnel japonais.
Trunk House et le très hip Trunk Hotel sont deux magnifiques boutique-hotels de Tokyo, installé dans les quartiers de Kagurazaka et Shibuya.
Japon, Tokyo Station, Marunouchi, Kabuto-Cho

Hotel K5 Tokyo

Mélange audacieux d’esthétique scandinave et japonaise, le K5 Tokyo est un nouveau boutique-hotel de 20 chambres, installé dans une ancienne banque du quartier financier de Nihonbashi.
Le magnifique vieux quartier de Kabuto évolue rapidement grâce à un afflux récent de boutiques de créateurs, brasseurs artisanaux, espaces de coworking — donnant au K5 un emplacement idéal, entre le quartier traditionnel du Palais impérial et le quartier branché de l’Est de Tokyo

Photographie : Yikin Hyo
Editorial : Renaud Bonnet

Hotel K5 (Tokyo Station, Marunouchi, Kabuto-Cho)

Le K5 Tokyo est un hôtel avec seulement 20 chambres et un bâtiment à usage mixte — comprenant un restaurant, un bar à vin, un café, un bar à cocktails et une brasserie.
© Photographs Courtesy Hotel K5, Yikin Hyo
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon

Hotel K5 (Tokyo Station, Marunouchi, Kabuto-Cho)

Les chambres se caractérisent par l’inclusion d’une “colonne” centrale en tissu translucide s’élevant jusqu’au haut plafond. Elle enveloppe un lit sur pieds avec étagère et bureau intégrés et est éclairé par une lampe en papier washi conçue sur mesure. D’autres meubles  tels que des canapés, un fauteuil et des pots de fleurs sont placés comme des “satellites” tandis que les murs restent libres.
© Photographs Courtesy Hotel K5, Yikin Hyo
“Le mot japonais ‘aimai’ guide le concept du K5 Tokyo. Cela signifie vague, obscur ou ambigu, qui au Japon est souvent utilisé dans un sens positif et poétique. Les fonctions du bâtiment se mélangent intentionnellement : la bibliothèque est le bar. Le salon est un fleuriste — le café est le bar à vin et le restaurant. Les espaces et les fonctions se mélangent volontairement.”
Claesson Koivisto Rune. Bureau d’architecture

Hotel K5 (Tokyo Station, Marunouchi, Kabuto-Cho)

L’hôtel est organisé sur cinq niveaux. Le rez-de-chaussée et le sous-sol contiennent une série d’espaces pour manger, boire et socialiser. Tandis que les chambres occupent les trois étages supérieurs.
© Photographs Courtesy Hotel K5, Yikin Hyo
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon

Hotel K5 (Tokyo Station, Marunouchi, Kabuto-Cho)

La palette se compose de matériaux traditionnels tels que le béton, le cèdre et le stuc japonais. Complétés par une large gamme de meubles et d’accessoires, conçus sur mesure par les architectes. Les lampes en papier washi ajoutent à l’éclectisme contemporain de l’hôtel — sensibilité scandinave et rigueur japonaise.
© Photographs Courtesy Hotel K5, Yikin Hyo
“Le manque de verdure local a inspiré la création d’une ‘oasis verte’ au K5 Tokyo. Une multitude de plantes en pot s’étalent, à la mode ‘aimai’, partout. L’hôtel a un jardinier mais pas de jardin traditionnel.”
Claesson Koivisto Rune. Bureau d’architecture
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon

Hotel K5 (Tokyo Station, Marunouchi, Kabuto-Cho)

Dans les salles d’eau, les lavabos se combinent à des bancs en bois mur à mur, un carrelage blanc éclatant, des plafonds en bois de cèdre et des tons d’éclairage chauds.
© Photographs Courtesy Hotel K5, Yikin Hyo

Au cœur de Kabuto-cho, l'ancien centre financier

“Alors que la ville de Tokyo se préparait pour un été historique, un nouvel acteur faisait son entrée dans le paysage hôtelier de la capitale. Inauguré en février dernier, Hotel K5 présente un concept tout à fait original. Un micro-complexe de chambres, restaurants, bars et d’espaces sociaux liés par le terme “aimai” – un mot japonais se traduisant par vague ou obscur, avec des connotations entièrement positives.”

Le groupe suédois d’architecture et de design Claesson Koivisto Rune a terminé les travaux du K5 Tokyo : un boutique-hotel de 20 chambres à Nihonbashi Kabuto-cho, un quartier d’affaires au cœur de la capitale.

Installé dans un bâtiment néoclassique des années 1920 à côté de la Bourse de Tokyo — une survivance rare des bombardements incendiaires de la Seconde Guerre mondiale — l’hôtel présente un design holistique. Le bureau suédois a été impliquée dans tous les aspects du projet, de la restauration du bâtiment abandonné à la conception des crayons de bureau.

Les designers ont été animés dans leur travail par le mot japonais ‘aimai’, dont le sens est l’effacement des frontières. A ce titre, les espaces ont des fonctions floues : le salon est aussi un café, tandis que la bibliothèque fonctionne comme un bar.

Le design de Claesson Koivisto Rune se caractérise par une profusion de verdure, répartie dans les espaces communs de l’hôtel. Inspiré à la fois du minimalisme suédois et de la tradition japonaise, le béton, le bois de cèdre et le stuc sont parmi les matériaux les plus importants.

Chaque chambre est centrée sur un cylindre de tissu diaphane, teint à l’indigo et éclairé par une lampe en papier, qui renferme un lit et un bureau indépendants. De vastes fenêtres permettent une quantité importante de lumière naturelle.

Dans l’intention de fonctionner comme un “microcosme créatif de la ville”, les autres commodités incluent le restaurant Cavemen, qui propose une cuisine fusion japonaise-nordique. Mais aussi un bar à cocktails et à thé, Ao, inspiré par la médecine et les speakeasies chinois et une brasserie Brooklyn Brewery.

L’hôtel n’a pris que 14 mois de sa conception à son inauguration, un rapide revirement que les architectes ont attribué à l’attitude “tout est possible” des personnes impliquées.

Créée en 1995, Claesson Koivisto Rune a été fondée par Mårten Claesson, Eero Koivisto et Ola Rune, qui se sont rencontrés plusieurs années plus tôt alors qu’ils étudiaient au University College of Arts de Stockholm. Tout en se concentrant initialement sur l’architecture, le travail du cabinet s’est progressivement orienté vers une fusion totale de l’architecture et du design.

Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon

Hotel​ K5

3-5 Nihonbashikabutocho, Chuo City, Tokyo 103-0026, Japon
En savoir plus

Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon
Hotel K5 Tokyo Station Marunouchi Kabuto-Cho Japon

Hotel K5 (Tokyo Station, Marunouchi, Kabuto-Cho)

L’espace le plus végétalisé de l’hôtel est le café Switch, qui fait également office de fleuriste. Au-delà se trouve un bar à vin et le restaurant Caveman, sur fond de verre vert, bleu, rose et transparent.
© Photographs Courtesy Hotel K5, Yikin Hyo
“Le quartier, appelé Nihombashi Kabuto-cho, a une histoire riche en finances. C’est ici que la toute première banque et bourse du Japon a été établie. Sans surprise, K5 occupe un ancien édifice bancaire monumental des années 1920.”
Claesson Koivisto Rune. Bureau d’architecture

Hotel K5 (Tokyo Station, Marunouchi, Kabuto-Cho)

© Photographs Courtesy Hotel K5, Yikin Hyo

Nous utilisons des cookies afin d'améliorer l'expérience utilisateur et la qualité de notre site.