Art

Beauté et banalité.
Alice Tye

Entre illustration et art, les œuvres de l’artiste britannique Alice Tye explorent des lieux sans gloire, débarrassés de tous superlatifs. Loin des stéréotypes du voyage, ils révèlent des détails et des compositions d’une étonnante beauté. S’inspirant de l’œuvre de David Hockney, les séries La Jolla Road, USA IRL ou Mono No Aware créent un point de rencontre incertain entre réalité et fiction.

Editorial : Renaud Bonnet

Alice Tye Art Peinture Japon Mono No Aware

Shinjuku Gyoen, Mono No Aware, 2017
© Image Courtesy Alice Tye

Alice Tye Art Peinture USA La Jolla Road 5

La Jolla Road #5, 2015
© Image Courtesy Alice Tye

Alice Tye Art Peinture USA Irl Palm Springs Parking Lot

Palm Springs Parking Lot, USA IRL, 2015
© Image Courtesy Alice Tye

Beauté et banalité, Alice Tye

«Mes peintures sont réalistes mais elles ont toujours un élément humain, quelque chose qui les rend pas tout à fait parfaites. Je peins des paysages et des portraits mais j’approche les deux formats avec le même souci du détail et de la texture.»

Alice Tye, artiste

99 Cents, USA IRL, 2015
© Image Courtesy Alice Tye

Alice Tye Art Peinture USA La Jolla Road 4

La Jolla Road #4, 2015
© Image Courtesy Alice Tye

Alice Tye Art Peinture USA La Jolla Road 1

La Jolla Road #1, 2015
© Image Courtesy Alice Tye

Flamengo, USA IRL, 2015
© Image Courtesy Alice Tye

Alice Tye Art Peinture USA Irl Nevada Parking Lot

Nevada Parking Lot, USA IRL, 2015
© Image Courtesy Alice Tye

Une immersion dans la banalité de la côte Ouest américaine et du Japon

Alice Tye estompe la frontière entre l’illustration et l’art. Son travail sophistiqué, atmosphérique et merveilleusement artistique est une immersion dans une certaine banalité qu’offre le voyage. « Après avoir voyagé aux États-Unis pendant quelques mois et pris des centaines de photos, je me suis rendu compte que je me concentrais sur le côté moins poli de Los Angeles, Las Vegas, Palm Springs. Davantage sur ce qui le rendait réel. »
Ainsi, les routes, les autoroutes, les parkings sont devenus une partie importante de son travail. Jusqu’à devenir un fil rouge dans la restitution de ses œuvres. « Quand j’ai décidé de le faire, je n’étais pas certaine du résultat final. Il y a forcement une certaine fébrilité à se lancer dans ce type de directions artistiques », explique-t-elle.

La série japonaise Mono No Aware est une expression nippone qui fait référence à la compréhension du caractère éphémère des choses. C’est un terme souvent utilisé pour désigner la saison de floraison des cerisiers (sakura). «Toute mon expérience de voyage au Japon a été bouleversante et a provoqué un choc culturel énorme».
Ce sont les détails quotidiens qu’Alice a particulièrement repris. «L’objectif était de capturer au moins une partie de l’excitation et de la curiosité ressentie».

Alice Tye Art Peinture Japon Mono No Aware

Parking Lot and Cyclist, Mono No Aware, 2017
© Image Courtesy Alice Tye

Alice Tye Art Peinture Japon Mono No Aware

Street Sakura, Mono No Aware, 2017
© Image Courtesy Alice Tye

Alice Tye Art Peinture Japon Mono No Aware

Street, Mono No Aware, 2017
© Image Courtesy Alice Tye

Beauté et banalité, Alice Tye

«Mono No Aware est ma première série explorant le Japon. Le titre, qui se traduit par le pathos des choses, est une expression japonaise exprimant la conscience et l’appréciation de l’impermanence de la vie.»

Alice Tye, artiste

Alice Tye Art Peinture Japon Mono No Aware

Magome, Mono No Aware, 2017
© Image Courtesy Alice Tye

Alice Tye Art Peinture Japon Mono No Aware

Hiroshima, Mono No Aware, 2017
© Image Courtesy Alice Tye

Shibuya, Mono No Aware, 2017
© Image Courtesy Alice Tye

Nous utilisons des cookies afin d'améliorer l'expérience utilisateur et la qualité de notre site.