France, Musée

Lascaux IV. Centre International d'Art Pariétal

Le Centre International d’art rupestre de Montignac est une expérience immersive dédiée aux peintures préhistoriques de la grotte de Lascaux. Reconnues par les archéologues comme la «Chapelle Sixtine de la Préhistoire» en raison de leur signification spirituelle et historique, ces peintures vieilles de 20 000 ans comptent parmi les plus beaux exemples d’art connus de la période paléolithique.

Editorial : Renaud Bonnet

Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France

La réplique de la grotte Lascaux a été développée à l’aide des technologies de numérisation laser et de moulage 3D les plus avancées, afin de reproduire la forme originale de la grotte avec une tolérance de 1 millimètre.

© Photographs Courtesy Snøhetta, Duncan Lewis Scape Architecture, Casson Mann

Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France
Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France
Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France

Tout au long du musée de Lascaux, l’expérience du visiteur enchaîne les différences d’ambiances, de lumière et d’intensités. Des espaces d’exposition fermés installés dans la colline au hall lumineux et aux espaces de transition. La juxtaposition entre descente et ascension, intérieur et extérieur, terre et ciel, ou nature et art, évoque l’expérience analogue des grottes.

© Photographs Courtesy Snøhetta, Duncan Lewis Scape Architecture, Casson Mann

La «chapelle Sixtine» de l’art rupestre

Les peintures Paléolithique de Lascaux ont été découvertes pour la première fois en 1940, mais ont dû être fermées en 1963 après que le dioxyde de carbone produit par les visiteurs ait provoqué une détérioration visible des images.

La première réplique a été ouverte dans les années 80, tandis qu’une autre a été créée dans le cadre d’une exposition itinérante. La dernière en date remplace les deux et devrait attirer 400 000 visiteurs par an.

À l’intérieur, quatre salles d’exposition sont reliées par des voies et des tunnels intérieurs et extérieurs.

L’expérience du visiteur est soigneusement séquencée. En commençant par le hall d’entrée, les visiteurs montent par un ascenseur jusqu’au belvédère sur le toit, où ils peuvent profiter d’une magnifique vue panoramique de Montignac et de la vallée de la Vézère. Ils descendent ensuite une pente douce vers le fac-similé de la grotte, qui suit l’inclinaison du toit vers la lisière de la forêt jusqu’à l’entrée de la réplique. Le chemin sinueux à travers le paysage et la descente graduelle vers le niveau facilite une transition mentale dans le temps et l’espace, créant une expérience similaire à celle des premiers découvreurs de la grotte en 1940.

Tout au long du musée, l’expérience du visiteur enchaîne les différences d’ambiances, de lumière et d’intensités: des espaces d’exposition fermés installés dans la colline au hall lumineux et aux espaces de transition. La juxtaposition entre descente et ascension, intérieur et extérieur, terre et ciel, ou nature et art, évoque l’expérience analogue des grottes. ■

« Nous avons conçu le musée comme une fine découpe dans le paysage, invitant les visiteurs à un monde curieux de préhistoire. »

Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France
Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France

Lascaux IV s’inscrit dans la lignée de la grotte originale, découverte en 1940 et visitée par un million de visiteurs entre 1948 et 1963, date de sa fermeture. Lascaux II, réplique partielle ouverte en 1983, Lascaux III en tant qu’exposition itinérante à travers le monde depuis 2012.

© Photographs Courtesy Snøhetta, Duncan Lewis Scape Architecture, Casson Mann

Lascaux IV. Musée International d’art pariétal

« À l’intérieur du fac-similé de la grotte, l’atmosphère est humide et sombre, recréant l’humidité à l’intérieur des grottes. Les sons sont étouffés, la température baisse à environ 16 degrés Celsius. Cette séquence est dédiée à la contemplation, permettant aux gens de faire l’expérience du sanctuaire. Les lumières vacillent exactement comme les lampes à graisse animale du Paléolithique, révélant les couches de peintures et de gravures à la surface des murs. »

Snøhetta Architects

Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France
Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France

Les architectes de Snøhetta aux côtés des scénographes de Casson Mann, ont travaillé en étroite collaboration avec une équipe d’archéologues pour créer un musée holistique et une expérience éducative.

© Photographs Courtesy Snøhetta, Duncan Lewis Scape Architecture, Casson Mann

Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France
Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France
Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France
Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France
Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France
Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France
Musée Grotte Lascaux IV Centre International de l'Art Pariétal Montignac France

Après la construction, les grottes ont subi un traitement analogique minutieux: 25 artistes ont passé 2 ans à peindre à la main 900 mètres de reproductions de résine. Pour garantir le plus haut niveau de précision, les artistes ont utilisé les mêmes pigments que les peintres préhistoriques utilisaient il y a 20 000 ans pour recréer les peintures et les gravures de 1900 qui ornent les murs de Lascaux IV.

© Photographs Courtesy Snøhetta, Duncan Lewis Scape Architecture, Casson Mann